Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 13:59
Suite à un problème technique que nous espérons ponctuel,
nous ne pouvons mettre en ligne nos vidéos  !

undefined


Qu'à cela ne tienne !
En attendant, le retour du son et de l'image animée,
on vous raconte nos aventures avec textes et images fixes.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 12:26
Ce titre peut sembler paradoxal  mais il n'en est rien !

Explications en image  :



 
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 12:22
UN BEL ARTICLE CONCERNANT NOTRE AVENTURE GONCOURT SUR LE SITE
www.cityzenmag.com
Ecrit par Jean François MEEKEL
Journaliste


Le Goncourt des lycéens bordelais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Philippe Claudel, auteur d’un magistral roman intitulé "Le rapport de Brodeck" a reçu le vingtième prix Goncourt des lycéens organisé par la Fédération nationale d’achat des cadres et l’Éducation nationale. Une classe du lycée professionnel Les Chartrons a participé à l’aventure.

Superbe intelligence de ces jeunes gens d’une cinquantaine de classes disséminées dans toute la France, qui en toute indépendance ont élu un très grand roman quand le Goncourt des "grands" est passé totalement à côté. Ou comment prouver que la démocratisation, en l’occurrence celle de la culture, n’est pas que la tyrannie des imbéciles, comme le craignait Baudelaire.  

"J’étais tellement pas là que la littérature, les livres, furent le moyen de briser la vitre entre le monde et moi, tout a semblé s’élargir et devenir présent, ça m’a permis d’accéder à moi-même, au monde et à me donner la parole." C’est en ces termes qu’Olivier Adam, auteur du roman "À l’abri de rien", que les élèves du lycée Les Chartrons ont rencontré à Toulouse, leur a décrit son entrée dans le monde des mots quand il avait à peu prés leur âge. Une définition vivante du rôle que peuvent jouer les livres dans la vie des ados quand la rencontre se fait, fortuitement ou que de bonnes fées s’en donnent le mal ou plutôt le bien.

À l’unanimité, la décision avait été prise l’année dernière avant les grandes vacances. Un vrai pari ! Pour la plupart, ces élèves en terminale de BEP Métiers du secrétariat ne sont pas de grands lecteurs, certaines, sur la trentaine d’élèves un seul garçon, ne lisent même pas du tout. Pourtant, ils se sont tous engagés sur ce pari du Goncourt des lycéens. Quelques adultes, enseignants, documentaliste, ont eu cette ambition pour eux, ils ont su y répondre. Et le cru 2007 leur a réservé la surprise de sélectionner pour les lycéens la liste identique à celle du Goncourt des éditeurs, pas moins de quinze livres, contre dix en année courante, quelque chose comme 4200 pages. Un sacré défi mais des propositions de qualité, rien à jeter ou presque, on y trouve la production annuelle de quelques fonctionnaires de l’écriture, quelques beaux romans mais sans doute seulement deux œuvres qui resteront dans l’histoire de la littérature.

Quinze livres donc que l’ensemble classe doit lire entre le 13 septembre et le 9 novembre, seul l’élève qui ira défendre leur choix devra avoir lu l’intégralité des œuvres, les autres liront selon leur capacité, leur désir, un seul livre pour l’une, sept, huit, jusqu’à onze et douze livres pour d’autres. Comment élaborer une approche critique de chaque livre puis ensuite organiser une hiérarchie entre eux ? Sur quels critères ? Aller au delà du ressenti, de l’émotion. S’intéresser au style, s’informer de la biographie des auteurs, de leurs bibliographies, des conditions pratiques de l’écriture, de l’inspiration. Au fil des semaines et des rencontres, la parole s’est libérée, la hiérarchie a évolué, des livres trop ardus sont tombés des mains, d’autres tout aussi difficile ont passé le cap. Une communauté d’intelligence élémentaire a pris corps.
 
La classe s’est déplacée à Toulouse où elle a pu rencontrer cinq des auteurs de la sélection, découvrant que les écrivain(e)s étaient des hommes et des femmes de chair et d’os, de vanité aussi. Quand il a fallu désigner celui ou celle qui irait défendre leur choix, l’enthousiasme et la motivation furent tels qu’une demi-douzaine d’entre eux se sont portés candidats. C’est la benjamine de la classe, la discrète Audrey qui a été choisie. Et peu importe que le vainqueur, Philippe Claudel, ne fut pas dans leur tiercé, les graines semées pendant ces semaines de lectures et de débats germeront. Pour beaucoup un cap a été franchi, fait d’un nouvel appétit pour ces innombrables possibles contenus dans les livres.

Et bien sûr que cela aide à vivre, mieux, plus fort ! Bien sûr que la littérature fournit aussi des armes pour mieux comprendre le monde ! Et quel que soit l’emploi que le BEP des métiers du secrétariat leur ouvre, pour Paulette, les deux Aminata, Jessie, Massiata, Emeline, Naomi, les deux Sarah, Coraline, Simon et les autres, portant sur leur peau toutes les nuances du noir au blanc, ce défi du Goncourt restera un événement dans leur histoire, une lumière qui éclairera sans doute leur destin.

Jean-François Meekel


À consulter : le blog du lycée http://chartrons.over-blog.com créé pour la circonstance.

L’auteur de ce papier a été le parrain de la classe. Les rencontres vont se poursuivre et pour pérenniser ce dialogue entre les livres et les lycéens, un projet de prix plus régional est en gestation (par définition, la participation au Goncourt des lycéens ne peut se renouveler).
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 19:31

9782234057739.jpg
PHILIPPE CLAUDEL  ADRESSE  UNE LETTRE DE REMERCIEMENT AUX LYCEENS QUE NOUS SOMMES,

A toutes les lycéennes et à tous les lycéens ayant participé

à la 20ème édition du Goncourt des lycéens


Chers vous toutes et tous,


Tout n’est qu’une question de murmure, pour moi, toujours. L’écriture est un murmure, qui monte dans mon corps, une sorte d’onde, de froissement sonore et charnel, quelque chose qui vient du ventre, des entrailles profondes, du cœur, de chacune de mes veines, de mes muscles, davantage que de mon esprit. Et ce murmure se livre aux mots qui sortent de mes doigts, il se glisse en eux, et eux, ces mots qui sont comme des milliers de particules humaines, tentent de lui être fidèles de ne pas le trahir, de l’épouser au mieux afin de le garder vivant. Bien vivant afin qu’il aille ainsi vers l’autre, vers tous les autres, lecteurs amis ou lointains, et que ces lecteurs l’entendent, dans le creux de l’oreille, qu’il soit la voix la plus proche qu’ils aient jamais entendue, qu’il soit la voix la plus fraternelle qu’il leur ait été donné de saisir, et qu’il vienne alors en eux, et qu’il les irrigue, qu’il les bouleverse, qu’il les nourrisse longuement.

Tous les livres bruissent. Tous les livres sont vivants. Les écrivains les mettent au monde, mais ce sont les lecteurs qui les maintiennent en vie. Vous avez fait battre d’un sang clair mon petit roman. Vous lui avez donné des regards neufs, des souffles qui sont les souffles de votre âge, tout à la fois inquiets et plein d’espérance. Grâce à vous, les existences qu’il dessine et les questions qu’il ouvre se propagent et ne sont pas oubliées. Elles viennent dans votre présent et dans le nôtre afin de l’éclairer et de lui donner sens. Elles interrogent l’avenir pour qu’il ne devienne pas le lieu d’effroyables répétitions. Merci d’avoir fait en sorte que le murmure de Brodeck résiste à tous les fracas qui auraient voulu l’assourdir.

Je suis si heureux. Grâce à vous.

Je vous embrasse

Philippe












Partager cet article
Repost0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 11:24
La Librairie Olympique : notre librairie préférée avec un vrai libraire !


Partager cet article
Repost0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 11:22
Le Glob Théâtre. Belle programmation contemporaine. Nous y sommes parfois aussi.


Partager cet article
Repost0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 11:19
Le Théâtre "La boîte à jouer". Ce théâtre, c'est notre partenaire ! Une programmation super à ne pas manquer !


Partager cet article
Repost0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 11:17
L'Opéra de Bordeaux. Exceptionnel Théâtre à l'italienne du XVIII ème siècle. Nous le visitons, nous assistons à des représentations d'Opéras...


Partager cet article
Repost0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 11:13
Centre d'Art contemporain de la ville de Bordeaux ! Vous nous trouverez souvent dans ce lieu magnifique entrain de visiter les expos !


Partager cet article
Repost0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 11:11
Ici, l'arrêt du Tramway ligne C toute proche de notre lycée...


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de LP Les Chartrons
  • : JOURNAL DE BORD : Les aventures culturelles du Lycée Professionnel LES CHARTRONS
  • Contact

Profil

  • LP Les Chartrons
  • Le Lycée Professionnel LES CHARTRONS  est situé en plein coeur de Bordeaux-Nord. 
  Une petite structure très vivante et bouillonnante d'activités et de projets...
  • Le Lycée Professionnel LES CHARTRONS est situé en plein coeur de Bordeaux-Nord. Une petite structure très vivante et bouillonnante d'activités et de projets...

Rechercher